Qui n'a jamais révé de tout plaquer, pour vivre l'aventure de sa vie ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Panne d'essence... [ Libre ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Panne d'essence... [ Libre ]   Lun 27 Avr - 16:41

Cela faisait maintenant trois mois que j'étais partie de Detroit et trois mois que je passais mes journées sur la route en compagnie de ma vieille Pontiac et de musique... C'était plutôt monotone comme journée vu que je passais le plus clair de mon temps a rouler mais voir des paysages différents au file des kilomètres rendant mon voyage un peu plus attrayant.

La nuit était une autre paire de manches, deux choix s'offrait a moi lorsque le soleil commençait a se cacher derrière les montagnes. Dormir dans un motel du coin malgré le peu de moyen dont je disposais ou bien alors dormir dans la voiture. La deuxième solution était celle que je préférais le plus souvent surtout que dans peu de temps il faudrait que je pense a m'acheter de nouveaux Cds, je commence a connaître par cœur ceux qui se trouvait dans ma voiture depuis mon départ. Mais qui dis achat demande argents. Mon arrêt dans la prochaine ville risque d'être long si je dois travailler quelques mois... Mais tant pis, tous étaient mieux que Detroit actuellement.

Si tout allait pour le mieux, j'arriverais dans la prochaine ville dans moins d'une heure... Mais c'était bien entendu sans compter l'oubli que j'avais fait il y a cinq jours... Ma voiture commença a tousser plusieurs fois avant de s'arrêter en plein mieux de la route. En tapotant sur mon cadrant, je me rendis compte que je n'avais plus une seule goutte d'essence dans mon réservoir.


- Nooon...? C'est pas possible!

Par colère, un grand coup de poing alla s'abattre sur le volant de ma voiture qui poussa sa plainte par l'intermédiaire du klaxon. Bon sang! Comment avais-je pu être aussi mal-organisé... Après quelques instants de réflexions, je me suis mise a regarder autour de moi. Pas une maison... Pas une voiture à l'horizon... C'était bien ma veine! Descendant de la voiture, je me suis mise derrière afin de la pousser sur le bas-côté pour éviter qu'on ne l'emboutisse par dessus le marché. Remontant dans ma voiture, j'attrapai mon portable qui se trouvait dans la poche de mon sac avant de tenter d'appeler. Pas de réseau. Qu'est-ce qui me restait comme choix maintenant...? La marche a pied jusqu'à la civilisation.

Soupirant une nouvelle fois, j'ai pris ma veste et mon sac a dos avant de descendre et de fermer la voiture. Dans la ville dans moins d'une heure, tu parles... Il me faudrait bien quatre heures pour pouvoir la rejoindre a pied. Sans compter les quatre heures pour revenir... Boooon, dans dix heures je suis repartis... Marchant sur le bord de la route avec le pouce en l'air, je priais pour que l'une des personnes venant se perdre sur cette route accepte de me prendre en stop. Ça me ferais gagner un peu de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel J. Hartway

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 26
Âge du personnage : 22 ans
Moyen de transport : Combi
Date d'inscription : 26/02/2009

Passeport
Voyage avec: Personne la plupart du temps
Prochaine étape: Indéterminée
Voyage depuis: Environ 4 ans

MessageSujet: Re: Panne d'essence... [ Libre ]   Lun 27 Avr - 22:03

Après avoir erré un moment en Floride, profitant pleinement du cadre et du climat, Gabriel s'était finalement décidé à reprendre véritablement la route. Avec pour une fois un véritable objectif, une destination finale, le parc de Yellowstone. En effet, il n'allait pas tarder à y avoir un très important rassemblement de globes-trotteurs organisé là-bas, rassemblement qui donnerait lieu à une semaine entière de réjouissances. Il roulait depuis déjà un certain temps à bord de son cher combi et il avait à présent atteint l'Ouest des Etats-Unis et plus précisément le Nevada. Pour être même tout à fait exact, il se trouvait actuellement sur la route Highway 375, Spring Valley. Et c'était la voix de Johnny Cash qui rythmait l'avancée de son véhicule, il s'agissait de sa musique coup de coeur du moment et il risquait de l'écouter en boucle sans se lasser pendant encore un certain temps.

Se laissant absorber par la musique et la conduite machinale du combi, il ne pensait à rien et se contentait de fixer un point vague de la route qui s'étalait devant lui, se sentant en parfaite harmonie, comme cela lui arrivait fréquemment lorsqu'il voyageait. Cependant, quand une tâche sombre qui tranchait sur la route poussiéreuse et totalement uniforme entra dans son champ de vision, elle attira très vite son attention. En s'approchant, il pu distinguer la forme d'une voiture vide abandonnée sur le bas côté. Et qui dit voiture vide en plein désert dit conducteur en difficulté et relativement à proximité.

Gabriel arrêta le combi, sauta de l'habitacle et alla jeter un coup d'oeil au tableau de bord de la Pontiac qui indiquait une panne sèche et le renseigna donc aussitôt sur la raison pour laquelle elle était immobilisée là. Il remonta à bord de son propre véhicule et se remis à avancer, cherchant sur le bord de la route un ou des piétons en provenance de la Pontiac en panne d'essence. Il ne tarda d'ailleurs pas à apercevoir une silhouette avec sac à dos et pouce tendu qui semblait assez peu à sa place au milieu de cette route désertique. Il ralentit à sa hauteur et s'arrêta quelques mètres devant elle. Descendant à nouveau de son combi, il alla à sa rencontre et l'aborda avec un sourire légèrement compatissant, il connaissait assez bien lui-même les aléas de la route.


"Je suppose que c'est à toi la Pontiac en panne que je viens de croiser?"

Question rhétorique, évidemment, il ne devait pas y avoir une foule de piétons dans les parages.

"Je peux te déposer quelque part?"

Deuxième question assez inutile dans sa formulation, si la jeune fille était en panne et faisait du stop, c'était bien qu'elle voulait qu'on la conduise quelque part.

Le tutoiement lui était venu spontanément, comme la plupart du temps lorsqu'il voyageait, d'autant plus qu'il s'agissait d'une jeune fille qui devait avoir approximativement le même âge que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Panne d'essence... [ Libre ]   Lun 27 Avr - 22:42

Moi qui n'aimait pas spécialement marcher, j'allais être servis. Heureusement que j'avais au moins le mérite d'être organisé au niveau des vivres... La bouteille d'eau dans mon sac me serait fortement utile lors de cette marche dans le désert du Nevada. Mon portable n'avait plus guère de batterie donc ça serait mon I-pod qui rythmerais ma marche a une cadence régulière et rapide. C'est ainsi que du Dope arriva dans mes oreilles alors que je marchais dos au sens que j'étais en train d'emprunter. Je me rendis rapidement compte que marcher avec ma tenue actuelle n'était pas la meilleure idée de la journée. Ma bêtise était vraiment flagrante aujourd'hui... Ce soir, au dodo dans un motel, je pense que j'avais besoin d'une vraie nuit de sommeil...

Je n'avais pas vraiment la notion du temps sur cette route... Elle était droite et uniforme, seule quelques bosses venaient la changer de temps en temps. La chaleur était tellement étouffante que ma bouteille fut fini en une vingtaine de minutes... J'allais mourir sur cette route... Bon ok, je dramatise un peu là mais j'allais être en piteuse état une fois là-bas si j'y allais a pieds. Soupirant une nouvelle fois, je repris ma marche de plus belle. D'une manière un peu plus rapide quand j'aperçus la silhouette d'un panneau. Beatty a 10 kilomètres. Mes yeux s'écarquillèrent avant que mes dents ne viennent se planter dans ma lèvre inférieure... En comptant faire du cinq kilomètres/ heure, j'en avais pour deux heures... C'était peut être pas si terrible...

Mais c'est a ce moment là qu'un bruit attira mon attention... Enlevant mes écouteurs des oreilles pour pouvoir écouter ce qui se passait autour de moi, il me sembla entendre le bruit d'un moteur. C'était peut être le fruit de mon imagination, mais ça ressemblait au bruit d'un combi. Fronçant les sourcils dans l'espoir d'apercevoir la machine, je la vis apparaître sur le haut de la colline que je venais de descendre. Un sourire se forma sur mon visage sans même que je le demande avant de lever mon pouce. Pitié, faites qu'il s'arrête!

Le combi me passa devant le nez avant de ralentir légèrement et de se garer sur le bas côté. Comme par réflexe, je me suis mise a courir dans sa direction en me rendant compte que le chauffeur vint a ma rencontre. M'arrêtant finalement essoufflée, je levais la tête vers lui avant de lui sourire et de répondre à sa question.

- Oui, c'est bien la mienne... Mais une panne d'essence m'a fait arrivée là...

J'ai haussée les épaules en réalisant que je lui racontais quelques choses dont il n'avait peut être rien a faire. Il était vrai que peu de personne venait faire son footing sur une route telle que celle-ci. La conclusion de la voiture ne devait pas être très dur a faire... Sa deuxième question eu pour effet de me faire sourire encore plus, je fis oui de la tête en ajoutant:

- Avec plaisir!

J'avais priais pour cette voiture, je n'allais pas l'abandonner maintenant. Ça ne me choquait pas le moins du monde qu'il me tutoies. Je n'étais pas le genre de fille a me prendre la tête avec ce genre de détail. Surtout qu'il n'avait pas un air grave sur le visage. M'approchant de lui, je lui tendis la main en souriant toujours.

- Mélyana...

Puis après avoir serrer la main, je le suivis en direction du combi avant de monter sur le siège passager.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel J. Hartway

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 26
Âge du personnage : 22 ans
Moyen de transport : Combi
Date d'inscription : 26/02/2009

Passeport
Voyage avec: Personne la plupart du temps
Prochaine étape: Indéterminée
Voyage depuis: Environ 4 ans

MessageSujet: Re: Panne d'essence... [ Libre ]   Mer 29 Avr - 18:45

Même sans le large sourire qu'affichait la jeune fille tandis qu'il lui proposait de la déposer quelque part, Gabriel aurait pu aisément deviner son soulagement. Il ne s'était jamais trouvé précisément dans cette situation -soit seul en panne au beau milieu d'une route désertique- mais il en avait connu de biens similaires dont des pannes diverses et variées dans des endroits tout aussi accueillants et il pensait donc n'avoir pas de mal à comprendre ce que la voyageuse malchanceuse pouvait ressentir.

"Je sais, j'ai vu..."

Il avait répondu machinalement, sans songer que sa réponse pouvait être quelque peu obscure -en effet, peu de gens auraient pris la peine de jeter un coup d'oeil à la voiture abandonnée sur le bas côté- mais il ne chercha pas à se montrer plus clair lorsqu'il en pris conscience.

Il serra la main que la dénommée Mélyana lui tendait, lui rendant son sourire.


"Enchanté, Gabriel. Même si je suppose que ce ne sont pas des circonstances rêvées pour faire connaissance avec quelqu'un..."
ironisa-t-il

Après ces brèves présentations, ils montèrent à bord du combi du jeune homme qui prit le temps de consulter une carte avant de redémarrer. Il déplia le grand papier abimé sur son volant et le scruta à la recherche de la ville la plus proche susceptible de disposer d'un quelconque moyen d'approvisionnement d'essence. Indiquant un point sur la carte du bout du doigt, il s'adressa à Mélyana.


"J'ai pas la moindre idée de la prononciation du nom de cette ville, par contre je pense que tu devrais pouvoir y trouver de l'essence... Ca te va?"


Il lui passa la carte pour lui permettre de regarder ce dont il parlait et mis pendant ce temps le contact, reprenant son avancée dans un nuage de poussière.


"Je sais que c'est assez stupide à dire et que tu dois t'en douter, mais tu devrais quand même penser à surveiller ton niveau d'essence, surtout quand tu t'aventures dans ce genre de coins très hospitaliers..."

Il remis la musique en marche à faible volume pour ne pas la déranger ni entraver la conversation.


"Après je vais pas prétendre que ça m'est jamais arrivé d'oublier..."

Il allait enchaîner sur un ou deux exemples de situations compliquées dans lesquelles il s'était déjà trouvé à cause de ce genre d'oublis mais il réalisa qu'il parlait beaucoup trop et s'interrompit. Bon, il fallait le comprendre, cela faisait un moment qu'il n'avait pas croisé âme qui vive et même ses dernières rencontres humaines ne lui avaient pas donné beaucoup d'occasions d'entamer une quelconque discussion. N'ayant pas vraiment l'habitude de parler tout seul, il n'avait donc pas eu la possibilité de parler depuis un bout de temps et il commençait à en ressentir un besoin impérieux. Mais il n'était pas de nature particulièrement bavarde à l'origine et il pouvait donc contrôler son débit un peu plus longtemps et permettre à la jeune fille de placer un mot ou deux. Ou d'apprécier le silence, peut-être.


"Et si je peux me permettre, tu vas où comme ça?"

Pas une question d'une originalité folle, ni forcément très intéressante, certes, mais elle avait au moins le mérite de laisser la parole à Mélyana. Ou la possibilité de clore la conversation, si elle préférait. Gabriel avait beau être en l'occurence celui qui rendait service, il ne tenait pas spécialement à l'ennuyer pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Panne d'essence... [ Libre ]   Mer 29 Avr - 20:08

Ce fut une sorte de poids qui s'enleva de mon ventre, la rencontre de cette personne dans le désert. C'était comme un miracle, tellement inespéré presque incroyable. Mais en y réfléchissant bien c'était peut être mon esprit qui me jouait un tour à ce moment précis. Peut être que le soleil tapé trop fort sur ma tête découverte et me donnait l'impression de me retrouver face a quelqu'un... Cependant si ce n'était pas le cas, je me devais de lui répondre. Fronçant les sourcils à sa réponse, je penchais légèrement la tête sur le côté. Reprenant ces mots:

- Tu as vu...?

Ça serait bien la première fois que quelqu'un s'arrête près d'une voiture a l'arrêt dans le désert sans voler quelques choses. En même temps que pouvait-on voler sur ma voiture qui ai de la valeur...? ... Bon on va faire comme si j'avais rien dis, ce coup-ci. Pourtant j'étais persuadé qu'il n'avait rien pris, sinon il ne m'aurait surement pas pris en stop. Haussant les épaules, je n'avais pas a en savoir plus.

La dernière preuve fut apportée a ma théorie qu'il n'était pas un mirage, preuve, un mirage n'est pas physiquement présent. Hors là, je sentais parfaitement ma main serrant la sienne. Il me rendit mon sourire, le sien avait quelques choses d'apaisant. A moins que ce soit la situation dans laquelle on se trouvait qui donnait cet effet. Je me suis mise a rigoler avant de répondre:

- De même, Gabriel! Ça dépend de la manière dont on voit les choses! Je suis très heureuse de te rencontrer à ce moment précis.

Et c'était la strict vérité! Je lui fis un nouveau sourire avant de le suivre vers le combi. L'ambiance qui remplissait l'habitacle était plutôt agréable. Je me sentais bien dans ce moyen de transport. Après avoir lâchée un soupire de soulage, je me suis mise a le regarder faire. Me penchant légèrement de son côté pour regarder la carte avec lui, j'ai rapidement repérée la route où nous nous trouvions. Gaby me montra un point sur la carte en le commentant. Je fis un signe positif de la tête avant de me replacer correctement dans mon fauteuil.

- C'est parfait! Merci!

Et un nouveau sourire apparu sur les lèvres. Ils venaient si naturellement depuis que je l'avais rencontrée. Je n'aurais jamais pensée que le fait de rencontrer quelqu'un dans ce désert puisse être aussi agréable. J'ai attrapée la carte avant de la regarder quelques instants puis de la replier. Nous avions pris la route. Ouvrant légèrement la fenêtre, je l'écoutais une nouvelle fois. Je sentis le rouge sur mes joues mais la chaleur extérieure pouvait en être la cause. Même si a ce moment précis, ce n'était pas de la chaleur mais la honte qui empourprait mes joues de la sorte. Posant sa main sur mon visage pour essayer de cacher cela, je tournais la tête vers la fenêtre.

- Je sais... Je n'ai pas était très prudente mais normalement, elle peut bien tenir six jours avec un plein...

Puis j'ai enlevée la main de ma bouche.

- Sauf que j'avais oubliée que pour des problèmes de budget je n'avais justement pas fait le plein...

Un nouveau soupire s'échappa de ma bouche. Il faudrait vraiment que je trouve un boulot et vite sinon mon voyage sonnait à sa fin. Tournant finalement la tête vers lui, une fois que mes joues avaient retrouvées une couleur normale, je me suis mise a lui sourire.

- Personne n'est parfait!

Tout le monde faisait des erreurs plus ou moins graves a un moment de sa vie. Et personne ne faisait exception à cette règle. Gabriel avait de la conversation et s'était agréable, cela faisait maintenant quelques temps que je n'avais pas eu l'occasion de converser avec quelqu'un. Profitant de l'air crée par la fenêtre ouverte, j'ai fermée les yeux quelques instants.

- Je ne sais pas vraiment... J'ai fuis Chicago et j'erre depuis trois mois dans les États-Unis... Mais il va bien falloir que je m'arrête, je commence a être en panne sèche de moyen.

Je me suis mise a rire avant d'ouvrir les yeux et de me retourner une nouvelle fois vers l'intérieur. J'ai regardée a l'arrière du combi. Le jeune homme semblait voyager seul, cela expliquerait son besoin de parler. Comme le mien par la même occasion. Mon regard se reposa sur lui.

- Et toi alors...? Qu'est-ce que tu es venu faire dans ce désert...?
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel J. Hartway

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 26
Âge du personnage : 22 ans
Moyen de transport : Combi
Date d'inscription : 26/02/2009

Passeport
Voyage avec: Personne la plupart du temps
Prochaine étape: Indéterminée
Voyage depuis: Environ 4 ans

MessageSujet: Re: Panne d'essence... [ Libre ]   Mar 5 Mai - 1:18

Gabriel haussa négligemment les épaules.

"Je me suis arrêté pour jeter un coup d'oeil au tableau de bord."

Il avait cette fois parfaitement conscience qu'il s'agissait d'une réaction assez surprenante mais il avait trop souvent des comportements déroutants pour s'en soucier.

Il eut un léger rire en entendant la réponse de Mélyana quant aux circonstances de leur rencontre.


"Effectivement! En toute autre circonstance, ça m'aurait paru trop flatteur, mais en l'occurrence, je veux bien te croire."


La jeune fille approuva aussitôt la ville désignée par Gabriel, la destination immédiate était donc fixée. Il esquissa un sourire amusé lorsqu'il vit Mélyana rougir légèrement et essayer de le dissimuler après qu'il ait évoqué son imprudence, elle était probablement gênée d'être ainsi 'prise en faute'.

"Je te dirais bien que dans les parages il vaut mieux éviter de prendre le moindre risque, mais je suis un peu mal placé pour parler alors on va éviter la leçon de morale bidon..."

Il eut un léger hochement de tête songeur quand elle lui appris que l'absence de plein récent était aussi dû à des problèmes de budget.

"Ah effectivement, c'est déjà plus problématique..."

Lui-même n'avait pas connu ce genre de soucis financiers depuis bien longtemps mais il n'avait à vrai dire pas fait grand chose pour cela et ne pouvait que remercier sa chance de l'avoir mis au gré du hasard à l'abri du besoin pour un bout de temps. Cependant cela lui avait fait également quelque peu perdre l'habitude de faire entrer en ligne de compte de tels éléments matériels.

"Si tes seuls défauts sont de manquer de prévoyance et d'argent, alors je crois qu'on aimerait tous te ressembler!" plaisanta Gabriel en lui rendant son sourire

"Et ce serait vraiment trop indiscret de te demander ce que tu as fui?" interrogea Gabriel, à la fois intrigué par l'histoire de Mélyana et conscient que cela faisait peut-être partie de ces choses que l'on préfère garder pour soi ou du moins difficiles à déballer au premier inconnu venu -ce qu'il était en l'occurrence-

"Le manque de moyens, ça peut souvent forcer à faire une pause, mais c'est toujours dommage que ça puisse arrêter définitivement une route, parce qu'on peut toujours trouver des solutions, même si c'est dur..."

Bon, il n'était certainement pas le mieux placé pour parler de problèmes financiers mais tant pis, à une époque pas si lointaine il avait connu lui aussi ce genre de soucis et il s'en souvenait tout de même un minimum.

Lorsque la jeune fille lui retourna la question, il se demanda -comme il le faisait toujours- comment répondre. Puisqu'elle sillonnait depuis quand même un certain temps le pays, elle était probablement à même de comprendre les motivations nombreuses et complexes de Gabriel. Peut-être même pas si nombreuses et complexes d'ailleurs, il était peut-être juste incapable de les résumer car ç'aurait été en un sens résumer son existence même. Mais il n'était pas certain de vouloir se lancer maintenant dans de longues explications et cela avait sans doute peu de chances d'intéresser outre mesure son interlocutrice.


"C'est une longue histoire..."

Se contenter d'une réponse aussi vague était une solution de facilité. Cela lui évitait de dénaturer son explication en tentant de trop la simplifier, puisqu'il n'en donnait ainsi pas la moindre, et de devoir développer davantage. Cependant cela laissait également à Mélyana la possibilité de le pousser à approfondir sa réponse en insistant, si jamais cela l'intéressait réellement et qu'elle était prête à entendre l'inévitable monologue de Gabriel s'il se lançait là-dedans. Il se souvint soudain qu'il avait pour une fois un but précis et donc une réponse beaucoup plus simple à fournir.

"Mais je me trouve dans ce désert précisément parce que dans l'immédiat j'essaye de me rapprocher du parc de Yellowstone pour le grand rassemblement de globes-trotteurs qui ne devrait pas tarder à avoir lieu..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panne d'essence... [ Libre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Panne d'essence... [ Libre ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camping libre de Sidi Boulfdail
» Utilisation panne en I pour murs ?
» de retour du Maroc 9604 km sans panne page 6
» PANNE DUCATO
» de retour du Maroc 9604 km sans panne page 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
On the Road :: L'OUEST AMERICAIN :: N E V A D A :: Highway 375, Spring Valley (Road)-
Sauter vers: