Qui n'a jamais révé de tout plaquer, pour vivre l'aventure de sa vie ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour aux mauvaises habitudes...[Jeremiah]

Aller en bas 
AuteurMessage
Erik Collins

avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Retour aux mauvaises habitudes...[Jeremiah]   Mar 24 Fév - 5:03

They say when Janie was arrested
They found him underneath the train
But man he had it comin'
Now that Janie's got a gun
She ain't never gonna be the same


La radio crachait une chanson des années 80 bien plus familière pour le policier que pour la jeune femme qui l’accompagnait. D’ailleurs elle s’empressa de chercher un poste qui lui correspondait davantage. Faisant s’exclamer le conducteur.
« Tu n’as aucun droit de blasphémer Aerosmith de cette façon! »
Elle lui jeta un regard amusé, remettant la musique que l’homme semblait tant aimer. Il avait toujours préféré la musique de cette décennie, trouvant qu’il y avait davantage de groupes marquant que maintenant. Ils avaient déjà eu une longue discutions à propos de la musique. Elle préférait davantage ce qui était récent, mais ils faisaient un partage équitable durant le voyage, et il appréciait bien découvrir de nouvelles choses en fait. Mais pour le moment c’était le poste de radio qu’il recevaient le mieux, une sorte d’hommage à Aerosmith, un groupe marquant tout de même. Ils roulaient depuis une journée et quelques heures. Ce n’était pas tellement désagréable ce petit voyage. Anya était d’agréable compagnie, exactement ce qu’il fallait au flic pour se remettre sur pied. Il paraissait tout de même bien, même si le manque d’alcool se faisait ressentir. Il venait tout de même de passer près d’une année à ne boire pratiquement que de l’alcool. Il était devenu alcoolique, et bien qu’il le dissimulait à la jeune femme, il était réellement en manque, ce serait les premiers jours les plus difficiles. Un bon flic qu’il faisait, il tenait à peine sans sa ration d’alcool quotidienne. C’était ce qu’il était devenu après le coma. Un véritable idiot. Il comptait bien remédier à tout cela. Ils venaient d’arriver à Los Angeles. Ils passaient par ici car ils avaient tous les deux des choses à y effectuer avant de réellement entreprendre leur voyage et se rendre à des endroits réellement éloignés. Elle devait visiter sa mère et prendre quelques affaires, et lui il devait s’arrêter au poste de police de la région prendre quelques trucs. Elle lui avoua avoir envi de rester chez sa mère quelques heures. Le policier lui proposait de dormir là, Ils avaient roulé longtemps, et il n’aurait qu’à se rendre dans un motel. Ce fut adopté, même si elle insista pour qu’il vienne dormir chez elle. Il alla la déposer chez sa mère puis se rendit comme prévu au poste de police de Los Angeles. Ils aimaient bien cette idée de partir à la quête des criminels en cavale, et puis cela pourrait certainement permettre de mettre la main sur des gens disparus. Si cette nouvelle idée fonctionnait bien, elle serait certainement adoptée dans plusieurs villes.

Le policier savait pertinemment pourquoi il avait refusé d’aller dormir chez Anya. Il avait repéré un petit bar en entrant dans la ville. Il s’arrêta avec la voiture près du bar et il y resta longuement, observant l’endroit. Se disant qu’il ne devait pas y entrer. Que si il s’y rendait il faisait une terrible erreur. Il était là, suant à grosse goutte, se disant qu’il serait incapable de dormir si il ne buvait pas, qu’il ferait d’horrible cauchemars. Se répétant qu’il n’était qu’un sombre idiot, qu’il n’avait jamais eu besoin de ce genre de chose pour traverser les épreuves. Il sortit finalement de la voiture. Sachant qu’il agissait stupidement, mais c’était plus fort que lui. Il entra et se commanda une bière. Puis une autre… Et encore. Jusqu’à ce qu’il soit trop saoul pour faire quoi que ce soit. Il savait qu’il ne pouvait pas conduire en de telles circonstances. Le motel n’était pas loin, il n’avait qu’à s’y rendre à pied.

They say whennnnNNN Janie was arrested
They found himmmmm underneath the train
But man he hadddddd it cominnnnn'
NOW! that Janie's got a gun
She ain't never gonnaaaaa be the same


“MERDE” S’exclama-t-il soudainement alors qu’il fonça contre quelqu’un qui était visiblement accroupi sur le sol, qu’il fit tomber le policier et qui se ramassa la figure contre le sol. Ce dernier proférait des injures, furieux et il saignait il le sentait. Bien sûr qu’il saignait, il était tombé tête première, sans le réflexe de mettre ses mains sur le sol. Normal, il était complètement bourré!
Il finit par se relever et regarda la personne qui l’avait fait tomber. Il le pointa et dit :
« J’pourrais t’Arrêter pour ça … Pourquoi?? Pour désordre public tient! » Dit-t-il d’une voix fausse. Il restait debout, sans grande stabilité, à observer l’homme qui semblait plutôt jeune. Il faisait quoi d’abord. Le policier tourna les yeux et remarqua la voiture qui devait être à celui qui l’avait fait tomber, et les outils par terre. Oh … Il avait une crevaison …Le flic n’était pas réellement en état de lui venir en aide par contre… Il venait d’ailleurs de lui balancer comme ça qu’il était un policier. Bravo pour rester incognito …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaneithbrothers.forumactif.com/forum.htm
Jeremiah Jonah Evans

avatar

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 27
Âge du personnage : 19 ans
Moyen de transport : By car
Date d'inscription : 22/02/2009

Passeport
Voyage avec: personne
Prochaine étape: le Colorado
Voyage depuis: quelques semaines

MessageSujet: Re: Retour aux mauvaises habitudes...[Jeremiah]   Mar 24 Fév - 19:24

Los Angeles ; une des villes les plus peuplées des Etats-Unis. Qui ne viendrait pas sur la côté Est afin d'avoir une belle journée sous un soleil de plomb, devant une mer bleue et chaude et entouré de charmantes demoiselles, tout plus séduisantes les uns que les autres ? En plus, Los Angeles est une des villes les plus actives. Combien de fois n'entendons-nous pas parler que cette ville accueille toutes les dérives et grands évènements de ces célébrités, toutes plus débiles les unes que les autres ?! C'est vrai, quand ce n'est pas le baptème du dernier enfant adopté de Brad Pitt, c'est l'anniversaire de Britney Spears. Allons donc savoir comment cela est possible.

C'est ainsi que je decidai de venir ici, passer quelques temps. Enfin, mon voyage commençait ici, à Los Angeles. C'est vrai que c'est une ville chouette et magnifique. Je n'aurais jamais cru une chose pareille d'ailleurs ! Il est vrai que de voir une ville de ses propres yeux est complètement différent de la voir via la télévision ou des bouquins en tout genre. Je me souviens de ce bouquin qui décrivait la ville petit à petit ; c'était un délice pour mes yeux de lire une oeuvre pareille. Cependant, je n'aurais jamais pensé que celle-ci serait telle. Un soleil rayonnant, ça change directement de Bristol, cette petite bourgade de l'Angleterre !

Ainsi, après que mon avion ait décidé d'attérir, je me rendis vers l'accueil approprié pour avoir les clés de mon nouveau véhicule. J'étais assez fier de pouvoir conduire seul, un montre d'une telle taille. D'habitude, je prenais le volant des voitures de mes parents, es vulgaires cachuètes blanches ou rouges ; bref, deux vieilles horreurs qui devaient recevoir une retraite bien méritée. Ainsi, quand la femme du bureau de l'accueil me donna les clés, je partis très rapidement et discrètement. Comme à ma grande habitude, je ne voulais pas que les yeux soient rivés sur moi. Je voulais toujours être discret, je n'aimais devenir une sorte de "nouveau spectacle à admirer". C'est ainsi que je mis la capuche de mon gilet sur ma tête. Je suis sûr que pour les autres, je pouvais ressembler à un criminel en fuite, qui désirait passer inaperçu. A mon grand désespoir, j'avais pas mal de regards sur ma personne. Je crois même que je me souviendrais toujours de cet enfant, qui me pointa du doigt en disant : "Regarde maman le Monsieur ; il a des cheveux blonds comme Emily". Emily, c'était bien ce que cet enfant venait de dire. Ce prénom m'était familier. Parlait-il de ma Emily, ma chère et tendre ? C'était impossible, il ne pouvait pas la connaître après tout. Et pourtant parfois, le monde peut être petit. Mais suis-je bête, j'avais oublié ; ma Emily était brune ; des longs cheveux bruns qui retombaient comme de longs serpentins sur ses épaules. C'était une fille, une ravissante fille, une ravissante fille intelligente ; MA ravissante fille intelligente.

C'est ainsi que je montai dans le véhicule, je mis le contact et commençai quelques mouvements avec l'automobile. Je fis quelques kilomètres, sept pour être précis. Pourquoi un nombre si peu élevé ? Un de mes pneus arrières venait de crever, j'avais un gros morceau de verre dans celui-ci. Que les gens peuvent être déguelasses et sales pour tout jeter par leurs vitres. C'est ainsi que je mis la voiture sous le côté et commençai à sortir tout ce matériel nécessaire. Je n'étais pas habitué à faire cela et j'avais d'ailleurs même intérêt à plutôt le réussir ce changement de pneu. Et puis après-tout, qui ne tente rien, n'a rien ! Ainsi, je finis par m'agenouiller et commencer à faire quelques chipotages avec toutes ses clés et boulons en tout genre. C'est vrai que quand on ne s'y connaît, c'est un peu compliqué. Heureusement, je voyais qu'au loin, il devait y avoir un motel ou quelque chose comme ça. Si je ne m'en sortais pas, je pensais y aller !
Mais sous ce soleil de plomb et ma concentration énorme, je ne vis pas qu'un homme, un peu ébrêché, passa sur mon chemin et tomba à cause de mes pieds, qui traînaient un peu partout ! C'est ainsi que je me relevai de suite et me dirigea vers l'homme qui se releva assez rapidement mais difficilement.

- Fais chier ! , dis-je sans m'en rendre compte. Je suis vraiment désolé, je peux vous aider, ajoutais-je très rapidement.

Mais apparement, l'homme ne voulait rien entendre ! Il pointa son doigt vers moi et commença à me déblatérer comme quoi il pouvait m'arrêter ! Mais il se prenait pour qui, celui-là ? En un seul instant, je compris qu'il était policier ou un agent. C'était pas très compliqué après tout.

- Je suis désolé, monsieur l'agent, je ne voulais déranger personne, répondis-je en tenant une clé dans ma clé droite que j'agitais en racontant mes excuses. C'est .. qu'avec ce soleil, on voit très mal Laughing , rajoutai-je espérant que cet homme me croie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Collins

avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Retour aux mauvaises habitudes...[Jeremiah]   Mer 25 Fév - 20:08

Putain… quel mal de crâne j’étais en train de me farcir… Ce soleil qui me plombait sur la tête, l’alcool et ma chute. Je n’aurais certainement pas bonne mine lorsque je rejoindrai Anya. Elle va immédiatement se douter de ce qui m’est arrivé, les femmes devines toujours tout. S’en est frustrant à la fin! Non je suis simplement bourré, parce que j’ai bu et que je n’aurais pas du le faire. Je me prends la tête entre les mains. Je me croyais tout de même plus fort que ça, je n’avais même pas été capable de résister. Est-ce que je pouvais simplement être plus pathétique que ça? J’étais un flic, qui venait de se prendre les pieds dans ceux d’un jeune homme parce que j’étais complètement saoul? Je crois que je vais éviter de raconter cette partie de l’histoire à ma collègue. Cela vaudra certainement mieux. Bon, aller, j’ai un problème à régler. Plus j’observe ce gamin, plus j’ai une impression de déjà vu.

« Bon, relaxe un peu … j’viens de m’exploser le crâne, tu me fais mal à la tête… » dis-je d’une voix agacée en le coupant dans ses paroles. Je cherchais l’endroit où j’aurais bien pu le voir ce foutu gamin. Je n’étais pas aussi agressif de nature, croyez moi. J’étais simplement de mauvaise humeur. Je venais de boire de l’alcool alors que je m’étais promis d’arrêter cette merde, je venais de me faire plutôt mal, et j’avais peut-être devant moi un prisonnier en cavale. Enfin, lorsqu’un flic avait une impression de déjà-vu, c’était souvent ça? Que pouvait-t-il être d’autre qu’un criminel. Je n’avais pas réellement de connaissance alors j’en déduisais que c’était exactement ça. Mais le problème était qu’il aurait certainement fichu le camp en entendant que j’étais flic, alors pourquoi restait-t-il là le bougre? Bordel, j’étais bon pour une migraine maintenant!
Aller, fouille un peu dans ton esprit maudit boiteux!! songeais-je furieusement, en colère de ne pas trouver qui il pouvait bien être.
Je baissais les yeux, comprenant soudainement pourquoi il n’avait pas cherché à prendre la fuite. Il avait une crevaison et il était en train de changer la roue. À noter que j’ai une faculté de raisonnement bien plus élevé lorsque je ne suis pas sous l’influence de l’alcool quand même.

« Tu dois soulever un peu plus là … Ouais c’est ça … » lançais-je soudainement, dans le but de lui venir en aide. Je ne crois pas que physiquement je sois en état d’effectuer le moindre effort. Je risquerais de lui nuit plus qu’autre chose. Bon récapitulons. C’est fort probablement un petit criminel en cavale. Avec cette gueule là, quel genre de crime aurait-t-il bien pu commettre? Un bris? Peur de la colère de ses parents, peur de payer? Peut-être un vol, ce serait plus plausible, puisqu’il serait dans nos dossiers. Oui, un petit voleur, ce doit être ça. Sauf que je suis trop bourré pour me rendre compte que je confonds son visage avec quelqu’un d’autre. Il n’est rien de tout cela. Mais je ne suis pas en état de l’arrêter. Ce que je dois faire? Trouver le moyen pour l’empêcher de partir.
Dooooonc, je dois faire l’idiot, et jouer un peu les saboteurs, il sera bien forcé de rester avec moi.

« Attend! Non pas comme ça, laisse-moi faire! »
Et voilà, c’est en le bousculant un peu que je vais foutre la merde. Il me laisse la place, un peu à contre cœur, j’empeste l’alcool à des km à la ronde. Je prends les outils. Je sais comment changer une roue, mais là, au contraire, je ne veux pas la changer justement.
« Et merde… »
Un peu de force dans le mauvais sens, crois moi mon gars, tu n’arriveras jamais à changer les boulons. Je n’ai pas croisé de garage autour…
« Oups … merde… je crois pas que j’ai … tourné dans le bon sens… »
Ce qui est déjà difficile à retirer est maintenant pratiquement impossible à enlever. Je me retire, j’attends qu’il se redresse et en souriant bêtement je viens lui taper dans le dos.

« Aller mon gars, tu ne vas pas passer le reste de la journée ici, Jte paye un verre, tu dois avoir soif non? Et on verra pour ta voiture plus tard… »

Je dois prendre un peu trop les choses à la légère pour lui, mais je ne peux pas le conduire au poste de police dans cet état. Et puis, j’aimerais bien savoir ce qu’il a réellement fait. Si il accepte de prendre un verre avec moi, je parviendrais peut-être à le faire parler. Et moi, ce petit esprit d’investigation me retourne l’intérieur, même pour une petite histoire dans ce genre je n’ai pas la moindre envie de retourner dans ce bar pour me saouler la gueule. Non, j’ai une petite enquête à mener, bien que ce ne soit pas grand-chose, ce l’est pour moi qui n’a plus rien fait depuis près de deux ans. Aller, accepte, et parle moi un peu de ta vie mon gars… Moi je vais m’efforcer de comprendre, même si j’ai l’impression d’avoir de la gelée de cerveau dans le crane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaneithbrothers.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour aux mauvaises habitudes...[Jeremiah]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux mauvaises habitudes...[Jeremiah]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les mauvaises herbe dans le jardin
» Le retour en grâce de la châtaigne
» Shadow Le retour !
» Les bonnes habitudes
» truc pour enlever mauvaises odeurs frigo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
On the Road :: L'OUEST AMERICAIN :: C A L I F O R N I E :: Los Angeles-
Sauter vers: