Qui n'a jamais révé de tout plaquer, pour vivre l'aventure de sa vie ?
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Rencontre atypique { Gabriel

Aller en bas 
AuteurMessage
Isis Dewan

Isis Dewan

Féminin Nombre de messages : 49
Âge du personnage : 19 ans
Moyen de transport : Volkswagen camper van de 1979 surnommé affectueusement Herbert.
Date d'inscription : 23/02/2009

Passeport
Voyage avec: Nora, Leigh & Joshua
Prochaine étape: Daytona Beach - Floride
Voyage depuis: Plusieurs semaines

Rencontre atypique { Gabriel Empty
MessageSujet: Rencontre atypique { Gabriel   Rencontre atypique { Gabriel EmptyMar 3 Mar - 20:24

Si tu crois que tu vas pouvoir légumer à peine arrivé, tu rêves, mon pote !

La réplique était bien évidemment adressée à Joshua. Si elle avait décidé de laisser tranquille Nora et Leigh, il était inconcevable de laisser l'autre imbécile jouir des mêmes libertés et pour cause, il était celui qui se rendait le moins utile, ce qui n'était pas une surprise.

Si tu veux profiter de la plage, t'as plutôt intérêt à me donner un coup de main pour décharger, sinon je largue toutes tes affaires en chemin, OK ?!

Quand Isis était comme ça, ce n'était même pas la peine de discuter et il valait encore mieux se débarrasser de la corvée de suite puisqu'elle ne comptait pas le lâcher avant cela. Elle aida naturellement au transfert de leurs affaires du coffre vers les chambres d’hôtel, à son contraire, elle n’aimait pas rester oisive et ne supportait pas de voir les autres travailler sans participer. Une fois que le dernier sac était sorti, elle regagne son véhicule et abandonna le jeune homme sur le parking. Après tout, son van n’était qu’un débris, pourquoi voudrait-il continuer à l’emprunter alors que l’arrêt dans une aussi grande ville lui permettait un tas d’autres opportunités. Puis Isis doutait qu’il veuille partagé le programme de sa journée. A savoir, passer dans un garage pour faire une révision du van, qui avait déjà fait un bon bout de route depuis New-York, puis se rendre dans une station de lavage pour le bichonner. C’est qu’elle supportait de moins en moins de voir le capharnaüm qui régnait à l'intérieur. Ce n'était pourtant pas faute de demander au reste du groupe de faire un minimum attention à ce qu'ils faisaient mais entre les maladresses de Nora et Joshua, ça semblait peine perdue de garder leur véhicule propre pendant plus de trois heures. Et ça jouait sur ses nerfs, de voir ses banquettes fichues parce que l'autre imbécile était incapable de boire sans en foutre partout, parce qu'étant d'un raffinement rare, il ne savait pas manger sans que le sol ne garde trace de son repas (qui sait peut-être décidait-il de constituer des réserves si jamais ils se retrouvaient à crever de faim ?!). Ou encore, de voir que son van contenait plus de sable qu'une plage de Miami mais surtout, de devoir supporter cette odeur ignoble de transpiration qui avait imprégné l'air ambiant et qui lui collait la nausée dès qu'elle prenait le volant. S'en était trop, il fallait faire quelque chose.

Vous l’aurez compris, la demoiselle s’était encore levée du mauvais pied, à croire que ça devenait une habitude pour elle. Heureusement, la perspective de la journée lui rendait le sourire, oui, il en fallait peu à son bonheur.
Elle arriva rapidement au garage que la réceptionniste de l’hôtel lui avait conseillé et exposa son problème à l‘un des mécanos qui lui promis de lui fournir rapidement un devis. Elle garda un œil suspicieux quand il entreprit de jeter un œil sur sa voiture, elle savait bien qu’il fallait faire confiance aux professionnels mais gardait une mauvaise image des garagistes qui avaient plus d’une fois essayé de l’arnaquer. A croire que parce qu’elle était une nana pas bien impressionnante, elle devait se laisser marcher dessus sans broncher, c’était bien mal la connaître. Et le mécano s’en rendrait rapidement compte, s’il décidait de ne pas la jouer réglo.

Il revint une dizaine de minutes plus tard, il avait fait vite, c’est que son van devait être en bon état. Elle pria pour que ce soit le cas, elle adorait Herbert mais redoutait qu’il ne devienne un gouffre financier, elle comptait bien dépenser son argent dans autre chose que des réparations diverses et variées.
Même si le coût de l’entretien n’était pas très élevé, Isis tenta de marchander pour baisser le prix de la main d'oeuvre, bien trop gonflée à son idée. S’en suivit une conversation animée au terme de laquelle elle obtenu un rabais de 20 %. Quand je vous dis qu’il est difficile de nager à contre courant avec la demoiselle !
Le mécano partit en maugréant, sous le sourire impitoyable d’Isis.
Pour patienter, elle alla faire un petit tour dans le garage et ne put croire ses yeux quand elle vit une autre caisse qui partageait d’étrange point commun avec Herbert, même si son van semblait bien plus vieux que le combi sur lequel un autre garagiste travaillait. Elle balaya rapidement le coin des yeux et son regard s’arrêta sur un jeune homme qui se tenait non loin et qui était potentiellement le propriétaire du véhicule. La demoiselle alla à sa rencontre, trop surprise et contente de voir qu’elle n’était pas la seule à avoir l’idée saugrenue de tailler la route avec pareille antiquité.

Sympa le combi !! Il t’appartient ?
Franchement, j’suis fan. T’es à l’origine de la peinture ou tu l’as acheté en l’état ? Ça rend vachement bien en tout cas !


S’il n’était pas d’époque, Isis n’en était pas moins admirative. Puis ça lui faisait vraiment plaisir de rencontrer quelqu’un avec qui partager une conversation sur un point qu’ils pourraient avoir en commun.

Le mien, (elle désigna son carrosse d’un signe de la main) j’me suis contentée de le rafraîchir, la fresque était présente et je voulais garder son côté authentique.

Son van était bien authentique et surtout pas vieillot, malheur à celui qui parlait d’Herbert en ces termes !

Salut, je m’appelle Isis et toi ?

[Désolé, c'est pourri, j'suis pas douée pour entamer les sujets :/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel J. Hartway

Gabriel J. Hartway

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 27
Âge du personnage : 22 ans
Moyen de transport : Combi
Date d'inscription : 26/02/2009

Passeport
Voyage avec: Personne la plupart du temps
Prochaine étape: Indéterminée
Voyage depuis: Environ 4 ans

Rencontre atypique { Gabriel Empty
MessageSujet: Re: Rencontre atypique { Gabriel   Rencontre atypique { Gabriel EmptyMer 4 Mar - 23:56

Lorsque Gabriel se réveilla ce matin-là, la première sensation qu'il eut fut celle de la chaleur d'un rayon de soleil posé sur sa joue, rayon que les minces rideaux du combi n'avaient pas pu filtrer. Il ouvrit les yeux, un sourire flottant sur ses lèvres, se dégagea du duvet qui le recouvrait à moitié et se traîna sur la banquette jusqu'à une fenêtre. Son sourire s'affermit lorsque, tirant le rideau qui masquait la vitre, il posa le regard sur la mer -ou l'océan, plus exactement- bleu vif à une dizaine de mètres de là. Il était arrivé là la veille et avait décidé de faire simple en s'installant pour la nuit sur le parking d'une plage de Floride trouvée au hasard de la route. En même temps, les plages n'étaient pas ce qui manquait le plus dans les parages. L'avantage de conduire -et de vivre- dans un combi comme celui de Gabriel était que l'on pouvait se garer à peu près partout où une simple voiture le pouvait -tout en bénéficiant d'un certain confort puisqu'il était très bien aménagé.

Il était encore trop tôt pour que la plage soit envahie par la marée humaine qui se manifestait chaque jour, Gabriel était même le seul être humain aux alentours, et il appréciait de pouvoir ainsi en profiter en toute quiétude. Seulement vêtu du short qu'il mettait pour dormir, il mit de l'eau à chauffer pour se faire un café et s'avança vers la mer, sentant avec bonheur ses pieds nus s'enfoncer dans le sable blanc et savourant sa cigarette du matin -la meilleure de la journée, selon lui. Il ne résista pas longtemps en voyant la couleur de la mer et la tranquillité environnante et alla nager un moment. Lorsqu'il revint au combi dans l'intention de déguster paisiblement son café, il vit avec horreur les premières hordes de touristes, surfeurs, baigneurs, bronzeurs et autres personnes indéterminées, commencer à prendre la plage d'assaut. Il eut tôt fait de reprendre le volant et de s'éloigner, mettant une telle hâte à fuir qu'il en négligea son café, prenant seulement la peine de s'habiller.

Il était loin d'être asocial, mais, s'il appréciait beaucoup les rencontres qu'il faisait sur la route, ce genre de personnes était celles qu'il mettait un point d'honneur à éviter. Il s'agissait même plutôt d'une question de survie, il avait à présent bien du mal à supporter les gens dit 'normaux'. C'est-à-dire ancrés avec force dans la société, formatés, programmés, futiles & cie. Gabriel compris cependant en entendant un bruit étrange et peu rassurant provenant du moteur et en voyant un peu de fumée s'élever dans l'air que cette journée si idéalement débutée allait très vite tourner très mal. Evidemment, pas moyen de redémarrer le combi ni de le réparer avec ses maigres connaissances en la matière. Etant à ce point peu 'normal' qu'il ne possédait pas de portable, il dû se résoudre à se remettre au stop, au moins pour aller jusqu'au garage le plus proche. Ce n'était pas la première fois qu'il tombait en panne, et il l'avait déjà fait dans des circonstances bien plus désastreuses, cependant cela l'exaspérait particulièrement ce jour-là.

Le fait qu'il doive compter sur la gentillesse du type de gens auquel il était précisément en train d'essayer d'échapper pour trouver un garage et y parvenir n'était pas pour améliorer son humeur. Il songea seulement une fois sur place que cette réparation risquait de lui coûter cher, encore peu habitué à ne pas avoir à se soucier de ce genre de préoccupations financières, malgré le temps relativement long depuis lequel cette question avait été réglée pour lui, à plus ou moins long terme. Seul le constat rassurant du garagiste parvint à lui rendre le sourire, son combi n'avait rien de très grave, une petite pièce à changer et il pourrait reprendre la route, il n'y en aurait pas pour longtemps. Grandement soulagé par la perspective de pouvoir repartir sous peu, il confia les clés du véhicule au mécanicien et alla s'adosser un peu plus loin à un mur, surveillant les opérations du coin de l'œil mais ne résistant pas longtemps à l'envie d'allumer une autre cigarette. Autant par plaisir que pour faire passer le temps, il y avait en effet plus passionnant que de rester planter dans un garage à observer une réparation.

Il fut surpris lorsqu'une jeune fille l'aborda, engageant la conversation sur son combi. Il n'avait pas vraiment l'habitude de discuter avec des gens dans les garages. Peut-être était-ce aussi dû au fait qu'il n'avait pas une grande habitude des garages. Mais peu importait, elle avait l'air sympathique et vraiment très intéressé par ce genre de véhicules. Gabriel hocha légèrement la tête, esquissant un sourire.


"Merci! Oui, c'est à moi... Et c'est moi aussi qui l'ai repeint, je le trouvais un peu trop... banal, terne... Merci, ça fait plaisir, comme tu dois t'en douter, je rencontre pas beaucoup de gens qui s'intéressent à ça..."


Il tourna la tête vers le van que lui désignait la jeune fille et hocha de nouveau la tête, d'un air appréciateur cette fois-ci.


"Effectivement, il est plus 'authentique' que le mien... Et il a de l'allure aussi! T'as bien fait pour la peinture, c'est trop rare d'en voir qui ressemblent encore à leur état d'origine comme celui-là..."


Gabriel écrasa sa cigarette avant de répondre.

"Enchanté Isis, moi c'est Gabriel."

Banal, mais il ne voyait pas tellement quoi dire d'autre. Le garagiste choisit ce moment précis pour l'interpeller.


"Navré m'sieur, mais ça va prendre un peu plus de temps que prévu, y a une autre pièce endommagée, je l'avais pas vu, je sais pas combien de temps il va me falloir pour en retrouver une autre et la remplacer..."


"Évidemment, ça se passait trop bien..."
marmonna Gabriel, arborant un air désespéré

Le méca
nicien resta quelques instants à la fixer, comme s'il attendait une quelconque réponse.

"Bah faites-le, de toute façon j'ai pas vraiment le choix..."

Tandis que celui-ci s'éloignait pour retourner au combi, Gabriel se tourna de nouveau vers la jeune fille.

"T'as aussi des problèmes avec ton van? Enfin c'est une question stupide, parce que sinon tu ne serais pas là, je suppose..."


[Mais nan c'est très bien. Le mien par contre... Rolling Eyes]
Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre atypique { Gabriel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une fromagerie atypique en Espagne
» [High-Tech] Nokia 7480 (Prototype)
» rapprochement LVMH Richemont
» Balade le long de la Tamise, à Londres: de l'action sur la rive sud
» Un chrono très atypique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
On the Road :: LE SUD AMERICAIN :: F L O R I D E-
Sauter vers: